Maroc : la journée des bordelais

07/11/2018

                                                                                                                                              

Rabia Bouali-Benazzouz et Abdelhamid Benazzouz.

Le 14 novembre 2018, les travaux du couple de neuroscientifiques bordelais, Rabia Bouali-Benazzouz (Université de Bordeaux) et Abdelhamid Benazzouz (Inserm) seront mis à l’honneur par le Maroc lors d’une journée consacrée à leurs parcours (programme).

Dans un premier temps, une équipe de journalistes marocains a réalisé un reportage dans leurs laboratoires respectifs pour comprendre la nature de leurs recherches.

Les journalistes se sont aussi intéressés à l’engagement des deux chercheurs dans la médiation scientifique et pour le monde associatif. Rappelons que ces deux scientifiques animent en collaboration avec le service de communication de la délégation régionale Nouvelle-Aquitaine un réseau Inserm jeunes à Tanger depuis maintenant 8 ans.

Un dispositif unique en Afrique !

 

Poitiers - 2e Nuit des chercheurs : l'Inserm et la transplantation d’organes

23/10/2018

L'unité de recherche de l'Inserm U1082 "Ischémie reperfusion en transplantation d'organes : mécanismes et innovations thérapeutiques" (IRTOMIT), dirigée par le Pr Thierry Hauet, a présenté ses travaux lors de la 2ème Nuit des chercheurs à Poitiers.

Les membres de l'équipe de recherche se sont mobilisés pour animer différents ateliers autour de « la machine de perfusion d’organes » ou d'un microscope permettant d’observer les zones cellulaires d’un rein défaillant.

Enfin, un quiz consacré à la transplantation d'organes a été proposé aux visiteurs pour appréhender l’environnement scientifique de ces recherches.

 

L'équipe de l'Unité Inserm 1082 à la rencontre du public

 

 

 

 

 

 

Bordeaux - Fête de la science : addiction au cannabis

16/10/2018

Olivier Manzoni, Directeur de recherche Inserm à l'Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED) a présenté les résultats de ses dernières recherches sur les effets du cannabis sur le cerveau.

Jeudi 11 octobre, les lycéens bordelais des établissements Magendie, Bel Orme, etc... ont pu poser leurs questions à ce chercheur spécialiste de l’addiction à cette drogue et plus largement aux autres stupéfiants (cocaïne, héroïne, etc…).

Durant ces échanges, les témoignages des élèves confrontés à l’expertise du scientifique ont pu apporter un éclairage constructif aux nombreuses interrogations et idées reçues.

 

Un grand MERCI à Olivier Manzoni pour son implication dans le Circuit scientifique bordelais de la Fête de la science.

Retrouvez le dernier communiqué de presse Inserm relatif aux travaux d’O Manzoni

 

Bordeaux : Interview sur France Bleu de Nora Abrous, Directeur de recherche à l'Inserm

02/10/2018

Nora Abrous, Directeur de recherche à l'Inserm au Neurocentre Magendie de Bordeaux

Interview de Nora Abrous, Directeur de recherche à l'Inserm au Neurocentre Magendie à Bordeaux. Elle est notamment spécialiste en neurobiologie du développement, mémoire et système de mémoire, vieillissement cérébral, apprentissage, vulnérabilité et addictions. Elle dirige l'équipe "Neurogenèse et physiopathologie".

Émission autour du cerveau, de la mémoire et du vieillissement.

(Début de l'entretien à 5 minutes 05 secondes ) : Lien

Limoges : une équipe à la Une !

02/10/2018

Une étude de l'équipe Inserm UMR 1094 (NET) a été retenue comme une des 5 meilleures communications pour l’année 2018 lors du 40th ESPEN Congress on Clinical Nutrition & Metabolism de Madrid (1st-4th september 2018), qui est le congrès mondial de référence en Nutrition clinique.

Cette équipe de chercheurs de Limoges est la seule en France et en Europe à conduire des recherches en Neuroépidémiologie Tropicale.

Bordeaux - La mémoire associative indirecte : un mécanisme cérébral identifié

17/09/2018

Le Dr Giovanni Marsicano,Co-auteur de l'article dans Neuron

Imaginez que vous mangez une belle pomme Granny sous un parasol rouge de la terrasse d’un jardin public. Le lendemain vous mangez une autre pomme Granny chez vous, dans votre cuisine mais juste après vous êtes malade. Et bien si vous retournez dans le jardin public, vous n’irez plus jamais sous le parasol rouge.

Il n’y a – a priori – aucune relation entre le parasol et le fait d’avoir été malade … et pourtant si ! Il s’agit du processus de mémoire associative indirecte et les chercheurs de l’Inra et de l’Inserm viennent d’en révéler le mécanisme cérébral majeur.

Leurs résultats, publiés le 30 août 2018 dans la revue Neuron, révèlent que les récepteurs cannabinoïdes de l’hippocampe jouent un rôle essentiel pour la mémorisation de ces associations.

Le communiqué de presse

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes